Je l'avoue : j'ai une obsession pour la marque Lacoste

Quand mes compagnes d'école veulent gentiment se moquer de ma personne, le sujet des marques revient souvent sur le tapis. Eh bien oui, je le confesse (et je fais comme les personnages de Glee, cette semaine, dans l'épisode Guilty Pleasure!), j'ai un péché mignon pour presque tous les bouts de tissus qui sont ornés d'un logo. Oui, je le sais, c'est un peu (beaucoup!) superficiel, mais c'est plus fort que moi (j'ai d'autres qualités, ne vous inquiétez pas!).  Ainsi, l'une de mes obsessions des dernières années, vous l'aurez peut-être deviné, est la marque Lacoste. Je ne sais pas pourquoi, mais le petit crocodile vert de Lacoste vient me chercher. Pour moi, la marque de prêt-à-porter est synonyme de chic et de bon gout, et si je le pouvais, j'en porterais des pieds à la tête. J'exagère à peine. Mais puisque les vêtements de la marque sont assez dispendieux (et que je suis une étudiante fauchée, rappelons-nous en!), je privilégie plutôt, lorsque je cours les magasins, les accessoires de la marque, qui eux, conviennent plus à mon budget. 

Aujourd'hui, j'avais envie de vous présenter mon style du jour, mon look « péché mignon », un look que j'adopterais bien plus souvent si j'en avais les moyens! Mais avant, j'ai envie de tester vos connaissances (ne vous inquiétez-pas, vous ne serez pas notées!) sur la provenance du logo de la marque Lacoste.  Mesdames, mesdemoiselles (et messieurs qui se sont perdus en chemin?), connaissez-vous l'origine du célèbre crocodile vert? Oui? Non? Vous donnez votre langue au poisson rouge? Laissez-moi vous instruire (je remercie, en passant, Wikipédia, de toujours m'aider à avoir l'air plus cultivé que je ne le suis en réalité!). Voici donc la réponse que j'attendais : « selon René Lacoste lui-même, l'origine du logo de la marque viendrait d'un pari que lui avait lancé le capitaine de l'équipe de France de tennis lors de la Coupe Davis en 1927 : celui-ci lui aurait promis une valise en crocodile s'il gagnait un match important. Le public américain aurait alors retenu ce surnom, qui " soulignait la ténacité dont [il faisait] preuve sur les courts de tennis, ne lâchant jamais [sa] proie". C'est Robert George qui lui dessin[a] le crocodile qu'il port[a] désormais sur son blazer, sur le court ou en dehors, et qui [est devenue] le symbole de la marque ».

En terminant cet article, j'aimerais remercier chaleureusement la Boutique - BAS BET qui, dans le cadre d'un concours sur sa page Facebook, m'a permis de remporter le chandail blanc au col en V, vu précédemment, ainsi que le porte-sac. On aime d'amour la boutique, non seulement parce qu'elle vend du Lacoste (et des sacs de la marque qui sont à se damner!), mais aussi parce qu'elle tient de magnifiques sandales de la marque Birkenstock, des chemisiers à croquer de la collection Printemps/Été de Saint James et bien plus! 


Vous en voulez plus? Vous êtes prêtes à faire le plein de nouveaux vêtements pour la saison qui commence? (Le début du printemps, c'est une bonne raison pour magasiner non? J'espère que mon copain acceptera cette raison, du moins!) Direction 1322, rue Fleury Est, à Montréal. Lors de ma prochaine virée dans la métropole, ce sera assurément l'un de mes premiers arrêts. 

Êtes-vous, comme moi, une admiratrice finie de la marque Lacoste? Sinon, quel est votre « péché mignon »  côté mode? Et connaissiez-vous la Boutique BAS BET?

Commentaires

  1. Oui, ça ne ferait peut etre pas bon ménage :P Mon chéri rale aussi, mais au fond il l'adore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue hihi! Et ah lala, les chéris! ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés